Le baptême religieux et celui qui est le plus connu, mais il existe aussi le baptême civil. Ce dernier trouve de plus en plus sa place auprès des familles. Qu’est donc le baptême civil ? En quoi cela consiste-t-il ? Où et quand le faire ? À qui s’adresser ?  Baptême-bébé aborde le sujet dans le détails.

baptême civil

Les origines du baptême civil

Le baptême civil, aussi appelé “baptême républicain” est destiné à faire entrer un enfant dans la communauté républicaine et à le faire adhérer de manière symbolique aux valeurs républicaines. C’est un moyen de célébrer la venue au monde d’un enfant sans connotation religieuse. Il est accessible à tous et convient particulièrement aux parents athées ou de religion différente. Il permet de donner à un enfant un parrain et une marraine sans avoir à passer par l’église.

Tout comme le baptême religieux, le baptême civil n’a aucune valeur légale, il n’existe aucun registre officiel pour consigner les baptêmes civils, il engendre seulement un engagement moral de la part du parrain et de la marraine vis à vis de leur filleul. En cas de décès des parents la loi ne prévoit aucun statut particulier pour le parrain et la marraine.

La pratique du parrainage civil remonte à l’époque de la séparation de l’Eglise et de l’Etat, c’est à dire à la révolution française. C’est un décret du 20 prairial an II, 8 juin 1794, qui a institué le baptême civil pour fêter l’entrée des enfants dans la communauté républicaine.

Après être tombé en désuétude pendant plus d’un siècle, le parrainage civil connaît en France un engouement croissant depuis quelques années. Auparavant instauré comme une mesure anti-cléricale, le baptême civil est, de nous jours, plutôt apprécié comme un complément ou une alternative au baptême religieux. Il s’agit d’une démarche personnelle des parents qui s’inspire des principes d’une laïcité moderne : liberté d’opinion et égalité civile des religions.

Les rituels du baptême civil

Contrairement au baptême religieux, il n’y a pas de rituels à mettre en place lors d’une cérémonie de baptême civil.

En effet, aucun texte législatif ne spécifie l’organisation du baptême civil, elle reste assez libre. Elle se déroule dans une mairie en présence du maire et de son adjoint. Ils vont, en général, commencer la cérémonie par un rappel de l’acte symbolique du parrainage civil

Il sera demander au parrain et à la marraine de s’engager solennellement à respecter leur engagement envers l’enfant, et ils pourront éventuellement prononcer un discours. La cérémonie se termine par la signature du certificat de parrainage civil.

Le baptême civil a-t-il une valeur juridique ?

Comme pour un baptême religieux, le certificat de baptême civil remis pendant la cérémonie n’a aucune valeur légale.

Il s’agit uniquement d’un engagement moral de la part des parrains et marraines traduisant leur attachement particulier à l’enfant.

S’il arrive malheur aux parents, le baptême civil ne crée aucun lien de droit entre les intéressés. En effet,  les parrains et les marraines ne deviennent plus les tuteurs légaux au décès des parents. Si c’est votre souhait, vous devez prendre contact avec un notaire afin de spécifier légalement ce choix. Néanmoins, vous ne pouvez pas être certain que ce choix sera respecter puisque c’est lors d’un conseil de famille que le juge décidera si la personne est apte à assumer ses responsabilités ou pas, dans le cas contraire c’est lui même qui désignera une personne de la famille.

Quelle est la différence entre baptême civil ou baptême républicain ?

Les expressions « baptême civil » et « baptême républicain » font référence tous les deux au baptême non religieux d’un enfant à la mairie qui a pour but de l’accueillir dans la communauté républicaine et de lui donner un parrain et une marraine.

Il s’agit en fait de deux synonymes.

Vous pourrez également entendre parler de « parrainage républicain » qui fait aussi référence au baptême non religieux à la mairie.

Crédit photo : Pixabay