Dans la tradition juive, le baptême israélite correspond à la circoncision chez les garçons pour rappeler l’alliance entre Dieu et Abraham. Chez les filles, la cérémonie est plus simple, elle s’appelle Nomination ou Zeved Habat et consiste à donner un nom hébreux à la nouvelle née. Baptême-bébé vous en dit plus.

Le baptême israélite

La circoncision est un rituel obligatoire pour les Juifs, la Torah mentionne :

« Toi et tes descendants, de génération en génération, vous devrez respecter mon alliance. Voici l’obligation que je vous impose et à laquelle vous vous soumettrez, toi et tes descendants : Quiconque est parmi vous de sexe masculin devra être circoncis. Votre circoncision sera le signe de l’alliance établie entre vous et moi”.

Le baptême israélite d’un garçon

Le baptême israélite des garçons est un rite fondateur qui s’appelle la Brith Milah, de l’hébreu milah (coupure) autrement dit circoncision. En effet, la circoncision consiste en l’ablation totale ou partielle du prépuce, qui laisse le gland du pénis à découvert.

La cérémonie se déroule ainsi au huitième jour de la naissance en présence du miniane. Le miniane est le quorum de dix hommes adultes nécessaire à la récitation des prières. Le parrain présente alors l’enfant au mohel (un spécialiste religieux chargé de la circoncision) pour pratiquer le rite.

Une grande fête à laquelle participent famille et amis marque ainsi cet événement qui symbolise l’alliance entre Dieu et son peuple. Parrain et marraine sont donnés, position honorifique, sans responsabilité ultérieure. Le bébé reçoit alors son prénom hébreu pendant la cérémonie.

Le baptême d’une fille

Le rituel du baptême israélite chez les filles est appelé Zeved Habat. Il est totalement différent de celui des garçons. Le Zeved Habat consiste en une cérémonie de nomination un mois après la naissance de l’enfant à la maison ou à la synagogue. Il est principalement organisé chez les Juifs Séfarades. Le zeved vient du mot matana qui signifie cadeau.

La fête organisée salue la naissance avec des chants et des poèmes ainsi qu’un grand repas. Cette fête se substitue à la circoncision. Elle rappelle que dans la mesure où tout Israël a reçu la Torah au mont Sinaï, les filles méritent tout autant que les garçons d’entrer dans l’alliance (brith) contractée par Abraham avec Dieu.

La cérémonie de baptême

Il est important de noter que c’est le père qui doit préparer la cérémonie. En effet, bibliquement, le commandement de la circoncision s’adresse au père de l’enfant lui-même. La cérémonie se déroule à la maison ou à la synagogue toujours tôt le matin. Dans la plupart des cas, on confie l’exécution de la circoncision à un Mohel ( spécialiste religieux des circoncisions).

A l’occasion de la cérémonie, le bébé reçoit son prénom hébreu et son prénom courant. On convie la famille et les amis à une grande fête pour terminer la cérémonie.

Vous trouverez sur le site de notre partenaire Berceau magique une sélection de cadeau à offrir à l’occasion d’un baptême israélite.

Crédit photo : Pixabay