Dans l’orthodoxie, le baptême et la chrismation (confirmation) constituent une seule cérémonie. Il s’en suit alors la communion pendant une liturgie (messe). Ce sacrement appelé « mystère » est nécessaire parce qu’il confère le pardon pour le péché originel et les péchés actuels. En effet, deux autres cérémonies d’initiation encadre le baptême. Baptême-bébé vous en dit plus.

Le baptême orthodoxe

Le sens du baptême orthodoxe

Dans l’Église orthodoxe, le baptême n’est pas juste un rite de passage symbolique. Il est une participation réelle, mystique à la mort et à la Résurrection du Christ. Son efficacité apparaît non seulement comme psychique, mais aussi surnaturelle.

La cérémonie

Contrairement aux Catholiques, les Protestants baptisent par immersion totale les enfants.

On déshabille l’enfant, puis on l’enfouit dans une petite serviette blanche et on le plonge alors trois fois dans les fonts baptismaux. Le prêtre le baptise « au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit ». Le nom de baptême (le prénom choisi est généralement celui du grand père ou de la grand mère de l’enfant) est ainsi prononcé par le prêtre au moment de l’immersion.

Par la suite, on habille l’enfant avec des vêtements blancs et le prêtre lui passe alors autour du cou une chaîne avec une croix en or. Le prêtre lui fait une onction de saint chrême sur le front, les yeux, les narines, la bouche, les oreilles, la poitrine, les mains et les pieds en disant « Reçois la marque du don de l’Esprit Saint ».

Le baptisé et le prêtre font trois fois le tour du baptistère. Un lecteur lit l’épître aux Romains et le diacre lit l’Évangile. À la fin de la cérémonie, les parents embrassent les mains de la marraine ou du parrain. Tous les invités souhaitent leurs meilleurs vœux aux parents : » nas sas zisei » (longue vie a votre enfant).

Six jours après la cérémonie, les parents amènent de nouveau l’enfant à l’église pour l’ablution : le prêtre arrose alors la ceinture et les linges de l’enfant puis asperge l’enfant. Cet ultime sacrement se termine quand le prêtre coupe quelques cheveux de l’enfant sur la nuque, le front et les cotés droit et gauche de la tête.

À qui s’adresser ?

Pour célébrer un baptême orthodoxe il faut vous adresser au prêtre de votre église orthodoxe.

Il faut savoir que le baptême orthodoxe débute à la naissance. Le premier sacrement est l’imposition du nom à l’enfant le huitième jour après sa naissance, la cérémonie se déroule dans le vestibule de l’église. Le Prêtre qui officie fait le signe de croix sur le front, la bouche et la poitrine de l’enfant ; puis vient la cérémonie de baptême et enfin l’ablution.

Pour faire baptiser un enfant, les parents doivent obligatoirement être mariés religieusement et les parrains et marraines doivent être orthodoxes.

Crédit photo : Pixabay