Le Baptême catholique se décompose en cinq rites qui viennent marquer l’enfant : le signe de la croix, l’onction d’huile Sainte, le baptême, le vêtement blanc et la remise de la lumière.

Le signe de la croix : le prêtre, les parents, puis le Parrain et la Marraine marquent le signe de la croix, symbole des chrétiens, sur le front du futur baptisé : il entre ainsi dans la grande communauté de l’Eglise.

L’onction d’huile Sainte : avec une huile parfumée, le saint chrême, le célébrant marque le front du baptisé. C’est le signe de l’Esprit Saint qui se répand en lui pour lui donner sa force et l’aider à rester fidèle au Christ.

– Le baptême proprement dit : près de la cuve baptismale, les parents, parrains et marraines s’engagent à lutter contre le mal et proclament leur foi, le prêtre verse de l’eau bénite sur le front de l’enfant en prononçant  “je te baptise au nom du Père du Fils et du Saint Esprit”. L’eau symbolise la purification et exprime l’action de l’Esprit. Elle donne la vie et ouvre à une nouvelle naissance dans la famille de dieu.

Le vêtement blanc : Une fois baptisé, on dépose sur l’enfant le vêtement blanc, symbole de pureté de l’âme.

La remise de la Lumière du Christ : On remet au parrain ou à la marraine un cierge allumé au préalable au cierge pascal, qui leur permet de transmettre à leur filleul(e) la lumière du Christ.

Après la cérémonie, parrain et marraine signent le registre et le livret de famille catholique qui attestent le sacrement. Généralement, après la cérémonie, une petite réception est organisée pour célébrer l’enfant baptisé.

Image de profil : Onction