Dans la religion musulmane, on ne parle pas à proprement dit de baptême, qui lui a été inventé par la religion chrétienne. Cependant la coutume peut s’apparenter à celui-ci. Plusieurs rites sont à pratiquer dès la naissance du petit :

À la naissance : Lorsqu’un bébé musulman vient au monde, on se penche à son oreille droite et on prononce l’Adhan (ou appel à la prière), dans l’oreille gauche on récite ensuite l’Iqamah, qui annonce qui annonce le début de l’office religieux.

Puis le 7ème jour, il faut :
– Faire des prières appropriées pour le bébé.
– Rendre public le prénom (musulman), qu’on lui a choisi dès le ou les premiers jours suivant sa naissance. Le prénom est pioché dans la liste de ceux de la famille du prophète.
– Sacrifier un mouton. Il est rapporté pour la naissance d’un garçon qu’il est conseillé de sacrifier 2 bêtes, et pour la naissance d’une fille, une seule.

Pour les garçons, un autre rituel est ajouté à ceux-là : la circoncision. Celle-ci, sans être obligatoire, est néanmoins pratiquée chez les musulmans, souvent avant l’âge de cinq ans. Les musiciens sont alors conviés pour apaiser les larmes de l’enfant et les craintes de la mère.

Pour finir, c’est une fête comme une autre, les parents invitent la famille, les amis, font un grand dîner, puis les invités apportent des cadeaux où de l’argent pour l’enfant.

Image de profil : Tenue de cérémonie